mardi 21 août 2007

C'était chouette de jouer à la marchande...

Dimanche était le jour du mässti au village. Ce vide-grenier qui a lieu une fois par an permet aux habitants de vendre à un prix modique tout ce qui n'a pas été utilisé depuis belle lurette mais qui encombre inlassablement les étagères des placards. Cette année, nous avons fait un pacte avec les enfants : nous leur avons réservé un espace avec tous les jouets dont ils voulaient se débarrasser et en échange de leurs ventes, ils auraient droit chacun à une surprise. Quelques constations :
  • c'est dingue comme un jouet peut succiter tout de suite un regind d'intérêt pour un loulou lorsqu'il est question de le mettre en vente.
  • vérifier par précaution que le premier doudou qui a été offert à la maternité (oui, celui qui vous fait monter la larme à l'oeil lorsque vous êtes un brin nostalgique de cette période) ne se retrouve pas dans le bac entre le jouet Mc Do et le jeu de 7 familles où il manque Madame Joyeuse.
  • prévoyez une bonne nuit de sommeil réparatrice avant d'affronter cette longue journée et de trouver l'énergie nécessaire à gérer un stand et deux loulous qui eux n'en manquent pas d'énergie.
  • Si possible ayez un mari conciliant qui est prêt à prendre en charge la première partie de matinée sous prétexte que vous devez vous occuper des enfants et ce qui vous évite surtout de vous lever vous aussi à 5 heures du matin - vous permet de prendre un petit dej bien consistant car vous n'êtes pas sûre encore d'avoir le temps de manger le midi - de papotter sur le chemin du stand avec vos voisins qui eux ont eu le courage de se lever tôt (même avec leurs enfants) mais dont certains le regrettent déjà.
  • Garder un sourire éclatant même lorsqu'une madame, sac Hermes à bout de bras, négocie sec un livre pour gagner 10 cents dessus. Après tout c'est ça qui est fun dans une braderie, nan ?
  • Garder l'espoir que le gros nuage tout gris qui passe au dessus de votre tête n'est pas signe de pluie.
  • Ayez à porter de main des grands sacs transparents pour couvrir les affaires fragiles lorsque la pluie finie par tomber.
  • Ne pas se démoraliser, lorsque 5 minutes après, lorsque tout est bien mouillé parce que finalement les sacs vous ne les avez pas trouvé, c'est le parasol qu'il faut sortir.
  • Garder encore le sourire lorsque le soir venu, il faut remballer les affaires non vendues.

Oui, il n'y a pas à dire c'est super chouette de jouer à la marchande.

8 commentaires:

krystel/bob376 a dit…

c'est tellement vrai !!

stephanieD a dit…

Oh ma pauvre! je compatis, mais en même temps tu m'as bien fait rire.
C'est expérience à vivre au moins une fois je crois! On en parlait justement avec Nicolas. Peut-être l'année prochaine...

Anissa a dit…

Ehehehehe :) J'avais pensé faire ça cette année, mais je pense que ça attendre l'année prochaine ;)

Ici, ça va se faire le 25 août :)

B.créations a dit…

Tu m'as beaucoup fait rire!
Chez nous, ça s'appelle coffres-ouverts et c'est une fois par mois!
Sûrement qu'un jour je me lancerai... mais là, on vient d'emménager dans notre vieille maison toute retapée (donc beaucoup de place) et j'ai déjà beaucoup trié...

pascalep a dit…

J'ai connu cela l'année dernière ... exactement tel que tu l'as décrit ;o)) Un article comme je les aime ! Bisous, Pascale

Fanny a dit…

Qu'est-ce tu me fais rire avec ta braderie !! je me souviens en avoir fait plusieurs quand j'étais petite et tu transcris bien l'état d'esprit !

Gen. a dit…

Génial ton commentaire, Sandrine !.... Ben, oui, c'est tout ça un vide grenier.... et encore, le soir il doit falloir encore préparer le dîner, coucher les enfants .... et compter les sous-sous que vous a rapportée cette journée mémorable ! J'espère que pour toi ça valait le dérangement !!!!! --> ce qui n'est pas toujours le cas :)))

Rita Weiss a dit…

Hi Sandrine. I just saw your blog again and wanted to say hello :) I miss you and our friendship. Anyway, "Hello!" Hope you are well and say hi when you can.... Rita (a.k.a. RitasCottage on 2peas) xo

 

blogger templates | Make Money Online